Zoom sur… n°5: Marin Ledun

0

Nouvel épisode de votre série Zoom sur… en collaboration avec l’association #TNA Territoires Nouvelle Aquitaine.

Aujourd’hui, nous avons la joie de recevoir Marin Ledun à l’occasion de la sortie récente de son nouveau polar Leur âme au diable paru début mars dans la collection Série Noire chez Gallimard.

Nous remercions Marin Ledun pour sa réactivité, sa disponibilité et son enthousiasme. N’hésitez pas à vous procurer son dernier ouvrage chez votre libraire préféré.

« Cette région est parfaite ! Pour peu qu’on continue d’y préserver la nature et le patrimoine culturel, qu’on laisse les forêts et ceux qui les peuplent tranquilles. »

Interview Marin Ledun

1/ Marin, peux-tu te présenter ? Qui es-tu ?

Je suis romancier français né à Aubenas, en Ardèche. Je vis à Soustons, dans les Landes, depuis 2007, avec compagne et enfants.

J’écris et je lis des romans noirs, de la littérature populaire de critique sociale, et je consacre le plus clair de mon temps libre à jardiner, à casser du goudron, à fendre du bois et à courir.

2/ Quel lien entretiens-tu avec la région Nouvelle Aquitaine ?

Assurément, un lien de cœur. Plus précisément, avec les Landes, où je vis, le Pays basque, où je nourris des amitiés profondes, depuis mon arrivée dans le Sud-Ouest, et la Creuse, grâce au festival des Nuits Noires d’Aubusson.

Enfant, je venais en vacances sur la côte landaise en famille, pour y faire du camping avec mes parents et mes cinq frères et sœurs.

J’ai continué à y venir l’été jusqu’à en 2007, date à laquelle je suis venu m’installer, au milieu des bois, à l’écart, pour écrire et vivre heureux. Cela devait durer quelques mois, et voilà bientôt quatorze ans que ça dure !

Sans que j’y prenne gare, mes enfants sont devenus landais, j’ai appris à connaître et aimer cette région, sa culture, j’y ai noué de belles amitiés.

3/ Est-ce-que selon toi la nouvelle région a des effets positifs ? Ou à l’inverse, exacerbe les inégalités ?

Je n’ai aucune légitimité à répondre à votre question. Les découpages administratifs des territoires m’intéressent moins que les gens qui les peuplent et les liens qu’ils entretenaient et entretiennent toujours.

4/ Si je parle Aquitaine, à quoi penses-tu en premier ?

J’ai peur de vous répondre par un cliché, deux exactement : plages et forêts landaises, bien sûr ! Et une troisième chose, si, pour preuve du formidable accueil dont je suis l’objet depuis mon arrivée ici : l’ouverture d’esprit et la générosité.

5/ Si tu avais un point que tu souhaiterais développer pour la région, quel serait-il ?

Cette région est parfaite ! Pour peu qu’on continue d’y préserver la nature et le patrimoine culturel, qu’on laisse les forêts et ceux qui les peuplent tranquilles.

Leur âme du diable Marin Ledun Collection série noire Gallimard

Leur âme au diable

Si vous ne connaissez pas les écrits de Marin Ledun, je vous encourage vraiment à découvrir ses polars.

Je suis en train de lire son dernier opus sur l’industrie du tabac. Il est vraiment très intéressant. Je ne vois pas défiler les pages… Comme le tabac, leur âme au diable vous coupera le souffle. L’écriture de Marin Ledun, ciselée, ultra réaliste, alternant phrases courtes et dialogues, vous happera.

Voici un aperçu de la quatrième de couverture pour vous donner envie.

L’histoire commence le 28 juillet 1986 par le braquage, au Havre, de deux camions-citernes remplis d’ammoniac liquide destiné à une usine de cigarettes. 24 000 litres envolés, sept cadavres, une jeune femme disparue.

Les OPJ Nora et Brun enquêtent. Vingt ans durant, des usines serbes aux travées de l’Assemblée nationale, des circuits mafieux italiens aux cabinets de consulting parisiens, ils vont traquer ceux dont le métier est de corrompre, manipuler, contourner les obstacles au fonctionnement de la machine à cash des cigarettiers. David Bartels, le lobbyiste mégalomane qui intrigue pour amener politiques et hauts fonctionnaires à servir les intérêts de European G. Tobacco.

Anton Muller, son homme de main, exécuteur des basses œuvres. Sophie Calder, proxénète à la tête d’une société d’événementiel sportif.

Ambition, corruption, violence. Sur la route de la nicotine, la guerre sera totale.

Leur âme au diable – Marin Ledun – Editions Gallimard Collection Série noire
Date de parution : mars 2021 – 608 pages – 20,00€ (14,99€ en version numérique)

Retrouvez les précédents épisodes : Jeanne Faivre d’Arcier, Corinne Javelaud, Guy Rechenmann et Deon Meyer

Rendez-vous dans 15 jours avec un nouvel auteur aquitain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici